Irenice Horta quitte les écuries Stephex

Crédit : Scoopdyga

Lundi 26 novembre - 15h41 | Lucas Tracol

Irenice Horta quitte les écuries Stephex

Après avoir atteint des sommets cette saison sous la selle de Lorenzo de Luca, Irenice Horta quitte les écuries Stephex et prend la direction de l’Irlande. La grise évoluera désormais sous la selle de Cian O’Connor.

 - Irenice Horta quitte les écuries Stephex

Entre 2015 et mai 2018, Irenice Horta a évolué avec Zoé Conter.
Crédit : Scoopdyga

Jusqu’alors propriété des écuries Stephex, Irenice Horta a quitté la Belgique pour rejoindre l’Irlande. Après avoir fait sensation cette saison, la fille d’Erenice Horta, anciennement sous la selle d’Edwina Tops-Alexander, et de Vigo d’Arsouilles, qui a mené Philippe Lejeune jusqu’à l’or mondial en 2010 à Lexington, a en effet été acquise pour Cian O’Connor. Une recrue de choix pour l’Irlandais, qui outre l’exceptionnel Good Luck, manquait de chevaux de haut rang cette saison. 
Pour rappel, le nouveau représentant des cavaliers de jumping avait fait l’acquisition de Lady Cracotte en octobre, mais l’alezane avait tragiquement perdu la vie lors d’un accident à Montpellier. 

Débutée en Jeunes Chevaux par Daniel Deusser, Irenice Horta a rapidement été montée par Zoé Conter, la fille du propriétaire des écuries Stephex, Stephan Conter. Entre 2015 et mai 2018, toutes deux ont gravi les échelons du haut niveau. Mais en mai, après une violente chute de Zoé Conter qui l’a longtemps écartée des terrains de compétition, la grise est passé sous la selle de Lorenzo de Luca, lui aussi cavalier Stephex. 

Avec l’Italien, l’entente s’est faite rapidement puisque le duo a pris la septième place du Grand Prix CSI 3* de Bonheiden, en juin. Avec seulement une seule faute dans la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle, le couple a tapé dans l’œil du sélectionneur italien Duccio Bartalucci, qui a choisi de le voir à nouveau à l’œuvre dans la Coupe des nations Longines de Dublin. Là encore, la BWP de dix ans et son pilote ne fautent qu’à une reprise en seconde manche, et s’offrent la troisième place du Grand Prix deux jours après. De quoi convaincre Duccio Bartalucci de les envoyer à Tryon pour les Jeux équestres mondiaux, alors qu’ils n’avaient réalisé que douze parcours ensemble ! Dans les colonnes du dernier numéro de GRANDPRIX, Lorenzo de Luca a confié que même si ce processus de sélection a été assez “particulier”, il a reconnu qu’emmener Irenice Horta à Tryon a été un pari réussi. “Vu le résultat, je pense que c’était la bonne décision !” 
Pour cause, si la Squadra Azzura a été éliminée, Lorenzo de Luca et Irenice Horta ont décroché la septième place individuelle après avoir été un temps en tête de la compétition. Un peu plus d’un mois après ce périple américain, le couple a pris la direction de Doha, où se courait la dernière étape du Longines Global Champions Tour. Au Qatar, ils ont obtenu une quatrième place dans un Grand Prix disputé

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 28/11

    On verra, Mire, mais il y a de grande chance pour que l'on ne voie plus cette talentueuse jument la tête et l'encolure tellement "vissées" qu'elles ne font plus leur travail de balancier.

  • mire - le 27/11

    Peut etre que ce changment de cavalier va réjouir tous ceux qui ont déversé leurs émotions sur l ' enrennement que mettait Lorenzo???

  • bob bob - le 26/11

    On attend toujours les conclusions de l'autopsie de Lady Cracotte, trop de zone d'ombres dans cette histoire...

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter