À dix-sept ans, Brian Moggre gagne son premier Grand Prix Coupe du monde!

Crédit : Shannon Brinkman/FEI

Dimanche 10 mars - 23h07 | Sébastien Roullier

À dix-sept ans, Brian Moggre gagne son premier Grand Prix Coupe du monde!

Associé au prédestiné MTM Vivre le Reve, Brian Moggre, un jeune Américain de dix-sept ans, a remporté ce soir le Grand Prix du CSI 3*-W d’Ocala, qui a refermé la ligue nord-américaine de qualification pour la grande finale de Göteborg. Si ses vingt points gagnés ce soir ne lui suffiront pas pour être du voyage, il a plus que marqué les esprits, se permettant même de surpasser l’ancien numéro un mondial Harrie Smolders!

La ligue nord-américaine de la Coupe du monde Longines s’est achevée sur la victoire d’un Junior, ce soir à Ocala, en Floride! Le Grand Prix à 1,60m de CSI 3*-W a en effet souri à Brian Moggre, un cavalier qui ne fêtera ses dix-huit ans que le 7 août prochain. Ce jeune prodige américain, déjà vainqueur d’épreuves internationales cotées à 1,40m et 1,45m, mais aussi de l’épreuve qualificative de vendredi à Ocala, a donc franchi un très grand palier dans sa progression vertigineuse. Et cela n’a rien d’un coup de chance. En effet, il y a une semaine, il s’était déjà classé huitième du très, très sélectif Grand Prix du CSIO 4* de Wellington. Cette fois, rien ni personne n’a pu lui résister avec le sacrément bien nommé MTM Vivre le Reve. Ce hongre Westphalien de dix ans par Ustinov et une mère par Chello II évolue sous sa selle en CSI depuis un an après avoir été présenté pour la première fois par la Suédoise Malin Parmler en 2015.
 
Dans cette épreuve, Brian Moggre s’est d’abord extirpé d’un tour initial où il ne fallait pas traîner route, à en croire les six parcours à un point, les trois tours à cinq points, le tour à six points ou encore les cinq concurrents qui ont terminé à neuf points! Opposé au barrage à cinq adversaires de renommées diverses, mais tous bien plus expérimentés que lui, il n’a pas compté sur leurs défaillances, signant le chronomètre le plus rapide. “J’ai abordé cette épreuve avec des ambitions mesurées pour moi-même, mais surtout pas pour mon cheval, parce qu’il est incroyable. Réussir un sans-faute était mon objectif principal. Une fois que cela s’est produit, je savais que je pouvais tout donner au barrage.” De fait, son cheval l’a bien aidé sur l’avant-dernière difficulté de ce parcours réduit, un large oxer que le héros du jour a abordé d’assez loin, produisant un gros effort et jetant habilement ses postérieurs, entre les deux plans mais sans les toucher! “Mon cheval devait me sauver, et il l’a fait. Je l’apprécie tellement. C’est ce qui le rend si spécial”, a conclu le Texan, originaire de Flower Mound, non loin de Dallas.
 
Même l’ancien numéro un mondial, le Néerlandais Harrie Smolders, a dû s’avouer vaincu avec Une de l’Othain, battue de deux dixièmes de seconde et fautive, ce qui a relégué le couple à la quatrième place. L’Allemand André Thieme et le Néo-Zélandais Sharn Wordley ont pris les deux et troisièmes places avec Aretino et Casper.
 

Un nombre record de qualifiés pour la finale!

Du coup, on connaît désormais tous les qualifiés des deux sections de cette ligue nord-américaine pour la finale de la Coupe du monde, qui se tiendra le moins prochain à Göteborg, en Suède. La côte Ouest sera représentée par les Américains Richard Spooner, Eve Jobs et Kelli Cruciotti ainsi que par l’Égyptien Nayel Nassar, qualifié en tant qu’extra, autrement dit domicilié dans cette ligue mais non Américain. Pour sa part, la côte Est a qualifié un maximum de cavalier avec ce jeu des extras. Beezie Madden, leader de cette section, étant déjà invitée d’office en tant que tenante du titre, il faut descendre jusqu’à la treizième place pour trouver le septième cavalier de l’Oncle Sam et atteindre ainsi le quota fixé par le règlement de la Coupe du monde. Son donc qualifiés les Américains Molly Ashe Cawley, McLain Ward, Laura Kraut, Devin Ryan, Lucy Davis, Georgina Bloomberg et Mattias Tromp, mais aussi l’Allemand Wilhelm Genn, les Irlandais Conor Swail et Shane Sweetnam, le Kiwi Sharn Wordley et le Suisse Beat Mändli. Sans oublier Nicole Walker et Vanessa Mannix, les deux meilleures Canadiennes, ni Salvador Onate et Eugenio Garza Pérez, les deux meilleurs Mexicains. Bref, si tous décident de traverser l’Atlantique, la finale de 2019 s’annonce déjà comme l’une des plus courues de l’histoire!
 
Ne comptant que ses vingt points gagnés à Ocala, Brian Moggre, qui n’a le droit de concourir en Coupe du monde que depuis le 1er janvier 2019, eu égard à son jeune âge, devra attendre l’automne prochain pour entamer un nouveau cycle qualificatif et espérer disputer sa première finale en 2020. En attendant, il ne pouvait pas rêver de meilleurs début sur ce circuit d’élite!
 
Le classement du Grand Prix
Le classement de la sous-ligue de la côte Est nord-américaine
Le classement de la sous-ligue de la côte Ouest nord-américaine

Un nombre record de qualifiés pour la finale! - À dix-sept ans, Brian Moggre gagne son premier Grand Prix Coupe du monde!


À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #106 GRANDPRIX n°106 MAI

GRANDPRIX #106

(GRANDPRIX n°106 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter