Kent Farrington prive Daniel Deusser de sacre à domicile dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 21 juillet - 21h19 | À Aix-la-Chapelle, Lucas Tracol

Kent Farrington prive Daniel Deusser de sacre à domicile dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle

Kent Farrington n'aura pas trouvé d'adversaire à sa hauteur aujourd'hui dans l'incontournable Grand Prix du CSIO 5* d'Aix-la-Chapelle. Dans une ambiance tendue des grands jours, l'Américain a lancé un sacré défi au local Daniel Deusser. La marche était trop haute aujourd'hui pour l'Allemand et son volontaire Scuderia 1918 Tobago Z, bons deuxièmes devant le redoutable Britannique Ben Maher avec Explosion W. Impressionnants de facilité en première manche, Kevin Staut et Urhelia Lutterbach n'ont pu confirmer dans la seconde, mais laissent entrevoir de belles choses. 

 - Kent Farrington prive Daniel Deusser de sacre à domicile dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle

Kent Farrington & Gazelle, célébrés par plus de 40 000 spectateurs.
Crédit : Scoopdyga

Kent Farrington compte à son actif près de cent soixante-dix victoires internationales, mais celle qu’il a décrochée aujourd’hui est sans conteste l’une des plus belles. En réalisant l’un des deux seuls triple zéro du Grand Prix du CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle, l’Américain a ravi le trophée si convoité et quittera l’Allemagne avec un chèque au montant coquet de 330 000 euros. Il entre par ailleurs en course pour le Grand Chelem Rolex, qui promet des bonus considérables aux vainqueurs de plusieurs étapes. Dans cette épreuve mythique, le Stars and Stripes n’avait pas été hissé aussi haut depuis 2007, année du sacre de Beezie Madden avec l’exceptionnel Authentic. Aujourd’hui, l’une des plus grandes amazones de l’époque – si ce n’est la plus grande – a conclu l’épreuve à la neuvième place à cause d’une faute en première manche sur le hongre au physique de poney, Darry Lou. 

La victoire de Kent Farrington n’aurait évidemment pas été possible sans Gazelle, une formidable BWP de treize ans au modèle plutôt banal mais à la qualité d’athlète indiscutable. Généreuse et combattive, la petite baie s’est donnée comme à chaque fois, permettant à son cavalier de dérouler deux premiers parcours remarquables d’aisance, avant de réaliser un superbe barrage, lors duquel Kent Farrington a tout de même pris le soin de soigner l’ultime oxer. Avant eux, de nombreuses barres étaient en effet tombées. 

Les belles promesses de Kevin et Urhelia Lutterbach

Les belles promesses de Kevin et Urhelia Lutterbach - Kent Farrington prive Daniel Deusser de sacre à domicile dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle

S'il leur reste des codes à trouver, Kevin Staut et Urhelia Lutterbach laissent présager de belles choses.
Crédit : Scoopdyga

Déjà quatrième de cette même épreuve l’an passé, Darragh Kenny a cette fois reculé d’un rang après avoir commis une faute sur le deuxième obstacle du barrage avec Babalou 41. Sans distance pour aborder le premier obstacle, l’Américain McLain Ward n’a donné que peu de chance à HH Azur de le franchir sans faute. L’avant-dernier vertical leur a également été fatal. Ce même obstacle, Jérome Guéry en gardera un souvenir amer. Alors que le Belge déroulait un barrage remarquable sur un Quel Homme de Hus des grands jours, le bai brun a trébuché à quelques foulées du saut, rendant sa prise d’appel impossible. Le fils de Quidam de Revel n’a eu d’autre choix que de s’arrêter, laissant filer le temps pour finalement offrir une sixième place à son cavalier. Habitué à affoler les compteurs, Ben Maher a aujourd’hui réalisé le meilleur chronomètre du test de vitesse, mais s’est lui aussi fait avoir sur ce maudit vertical blanc avec l’exceptionnel Explosion W, qui avait réalisé de véritables parcours de santé lors des deux premières manches. Le Britannique a tout de même réussi à accrocher la troisième marche du podium.  
 
Bien qu’ardemment attendue par le public français depuis 1971 - année du sacre de Marcel Rozier avec Sans Souci - une victoire tricolore n’a pas été possible aujourd’hui. Pénalisés de huit points lors du premier acte, Pénélope Leprevost, Olivier Robert et Guillaume Foutrier ont rapidement vu leurs rêves de podium s’envoler. L’espoir d'un succès a toutefois été incarné par Kevin Staut, auteur d’un premier parcours magistral sur Urhelia Lutterbach, qui n’avait jamais affronté de telles difficultés. Malheureusement, le vent a rapidement tourné en seconde manche, lors de laquelle le duo a fauté dès le numéro un. Conscient qu’il devait ouvrir le galop pour s’offrir un accessit, le numéro un français n’est toutefois parvenu à réorganiser la belle brune, désunie face au triple, dans lequel ils ont emporté les deux derniers éléments. Deux jours après la disparition de son père Hélios de la Cour, Urhelia aurait pu lui offrir un bel hommage. Nul doute qu’elle saura saisir sa chance rapidement tant la première manche d’aujourd’hui était encourageante. 

“Double D” voit à nouveau le Grand Prix lui filer entre les doigts

“Double D” voit à nouveau le Grand Prix lui filer entre les doigts - Kent Farrington prive Daniel Deusser de sacre à domicile dans le Grand Prix d'Aix-la-Chapelle

Daniel Deusser devra attendre pour voir son nom inscrit au palmarès du Grand Prix d'Aix.
Crédit : Scoopdyga

Malgré les rageantes barres sur l’ultime obstacle de la première manche des Allemands Marcus Ehning, Christian Ahlmann et Hendrik Sosath, les quarante mille spectateurs ont tout de même pu se consoler avec leurs deux représentants au barrage, Simone Blum et Daniel Deusser. Somptueuses lors des deux premiers actes, les championnes du monde ont tout perdu lors du troisième tour sur la palanque, ne manquant pas de faire réagir les tribunes, évidemment déçues. Ultime prétendant à la victoire avec Daniel Deusser, Scuderia 1918 Tobago Z n’a rien pu faire face à la rapidité au sol de Gazelle. “Double D” a aujourd’hui dû se contenter de la deuxième place à cause de trente-sept centièmes de retard. Deux fois quatrième et déjà une fois deuxième de cette épreuve par le passé, Daniel Deusser devrait être bien déterminé à prendre sa revanche l'an prochain.
Bien moins attendu, Sven Schlüsselburg a conclu le premier tour avec deux points de temps dépassé sur son produit maison Bud Spencer 7, avant de réaliser un excellent sans-faute, avec à la clé une huitième place. Nul doute que son gris de dix ans devrait susciter quelques convoitises après un tel coup d’éclat… 
 
La victoire de Kent Farrington a donc conclu deux semaines intenses au CHIO d’Aix-la-Chapelle, dont le prochain Grand Prix CSIO 5* se tiendra exceptionnellement le 7 juin 2020 en raison des Jeux olympiques. Une échéance pour laquelle la quasi-totalité des places sont déjà vendues ! 
 
Les résultats ici 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter