Le seigneur Vigo d’Arsouilles est parti rejoindre les étoiles

Vigo d'Arsouilles et son cavalier de toujours, Philippe Le Jeune.
Crédit : © Scoopdyga

Dimanche 28 juillet - 09h49 | Mélina Massias

Le seigneur Vigo d’Arsouilles est parti rejoindre les étoiles

Champion du monde en 2010 sous la selle de Philippe Le Jeune, vainqueur d'innombrables Coupes des Nations à commencer par celle de La Baule en 2008 ainsi qu’en 2012, Vigo d’Arsouilles a marqué l’histoire de son sport. Après les disparitions de Plot Blue, Chaman ou encore Hélios de la Cour, l’élevage perd aussi l’un de ses grands reproducteurs.

 - Le seigneur Vigo d’Arsouilles est parti rejoindre les étoiles

Vagabond de la Pomme fait partie des meilleurs descendants de Vigo d'Arsouilles.
Crédit : © Scoopdyga

À seulement 21 ans, Vigo d’Arsouilles s’est éteint brutalement. Fidèle complice de Philippe Le Jeune au plus haut niveau, le puissant alezan a servi la nation belge dans de nombreux championnats et autres coupes des nations. C’est en 2007 que le fils de Nabab de Rêve rejoint les écuries de Philippe Le Jeune. Et le bel étalon BWP ne tarde pas à impressionner son monde. “Mon premier vrai souvenir, c’était un CSI à Beervelde près de Saint- Nicolas. Le cheval s’est classé troisième le premier jour dans la grosse épreuve. Je pouvais en faire ce que je voulais. On ne parlait que de lui à ce moment-là. Il sautait vraiment de façon extraordinaire. Là, j’ai senti que j’étais assis sur une vraie machine”, confiait le cavalier belge à GRANPRIX en 2014. En 2008 la paire est sacrée championne de Belgique, avant de poursuivre sa route jusqu’au championnat du monde de Lexington. En amérique, Philippe Le Jeune et son alezan décrochent l’or en individuel, mais aussi la médaille de bronze avec les Diables Rouges. Avant de participer aux Jeux Olympiques de 2012, à Londres, puis de se retirer du sport cette même année, le couple s’est illustré sur le circuit Coupe des Nations, et dans les plus gros Grand Prix du monde, allant jusqu’à terminer quatrième du mythique CHIO d’Aix-la-Chapelle en 2009. 

Très bon père, le “seigneur” Vigo d’Arsouilles laisse derrière lui une foule de champions, à commencer par Vagabond de la Pomme, vainqueur au plus haut niveau avec la Normande Pénélope Leprevost. Ego van Orti, Fair Light van’t Heike, Irenice Horta font eux aussi partie de la belle descendance du fils de Nabab de Rêve. 

Avant tout un cheval de famille, la disparition brutale de Vigo d’Arsouilles a touché le fils de Philippe Le Jeune qui lui a adressé un vibrant hommage sur les réseaux sociaux. “ Tu as offert à papa ses rêves. Ce championnat en octobre 2010, un top 5 au Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, le podium à La baule, tant de coupes des nations,... Mais le plus beau souvenir était de voir ta tête et ta crinière de lion sortir de ton boxe tous les matins au petit-déjeuner... Tu méritais toute l’attention de notre écurie, pas pour une médaille, mais parce tu avais une personnalité, un caractère ; tu étais un seigneur !!! C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris ta disparition soudaine et trop tôt... Au revoir Vigo... on t’aimera pour toujours comme personne d’autre”, a écrit Philippe Le Jeune Jr. Et de laisser son père conclure : “Je t’aime très fort
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter