La Belgique signe une remontada incroyable, la France maintient le cap

Grégory Wathelet et MJT Nevados ont livré un sublime sans-faute à la Belgique.
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 22 août - 15h07 | À Rotterdam, Yeelen Ravier

La Belgique signe une remontada incroyable, la France maintient le cap

Pour cette deuxième journée de compétition aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam, synonyme de première manche de la finale par équipes, la Belgique a mis les bouchées doubles. En quête de leur qualification olympique, les Diables Rouges ont pris la tête provisoire après une incroyable remontada, devançant l’Allemagne et la Grande-Bretagne. La France se maintient à une encourageante quatrième place.

 - La Belgique signe une remontada incroyable, la France maintient le cap

Après une Chasse manquée, Pieter Devos et Claire Z se sont bien rattrapés aujourd'hui.
Crédit : Scoopdyga

Huitième hier après l’épreuve de Chasse, la Belgique a resserré ses rangs aujourd’hui pour la première manche de la finale par équipes des championnats d’Europe Longines de Rotterdam et a signé une remontada à peine croyable ! Courant après la précieuse qualification olympique, les Diables Rouges ont tout donné ce matin, à commencer par Pieter Devos. Ouvreur de l’épreuve, le trentenaire a sacrément bien rectifié le tir après une Chasse manquée hier avec Claire Z, déroulant un fabuleux sans-faute. Le pilote fut imité par son compatriote Jos Verlooy et l’étonnant Igor, puis par le leader du quatuor Grégory Wathelet, qui a livré une véritable leçon d’équitation avec le puissant mais délicat MJT Nevados. Ces trois scores vierges ont permis d’effacer les malheureux huit points de Jérôme Guéry et Quel Homme de Hus, qui ont buté sur le très fautif vertical numéro 8. Ce dernier a d’ailleurs été l’un des juges de paix de ce parcours proposé par le chef de piste local Louis Konickx, tout comme le triple vertical-vertical-oxer et l’ultime vertical. À l’applaudimètre, les Belges comptent d’ailleurs peut-être le plus grand nombre de supporters – il faut dire que les tribunes sont quasiment désertes -, ce qui les probablement aidés !
 
En tête hier, l’Allemagne reste consistante et s’installe deuxième. Il faut dire que l’équipe a été sacrément bien lancée par le sans-faute des formidables championnes du monde en titre, Simone Blum et DSP Alice. Daniel Deusser et Scuderia 1918 Tobago Z ont également livré un score parfait à la Mannschaft, ce qui a permis d’effacer l’un des deux parcours à huit points. On relèvera celui de Marcus Ehning et du magnifique Comme Il Faut, qui paie sûrement les efforts fournis hier dans la Chasse.
Quatrième hier, la Grande-Bretagne a elle réussi à grappiller une place aujourd’hui, notamment grâce aux parcours sans faute de Ben Maher avec Explosion W et Holly Smith avec Hearts Destiny. En quête d’un billet pour Tokyo comme la Belgique ou la France, les Britanniques et leur chef d’équipe Di Lampard doivent poursuivre sur cette voie.

Les Bleus maintiennent le cap

Les Bleus maintiennent le cap - La Belgique signe une remontada incroyable, la France maintient le cap

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure ont bouclé le seul sans-faute des Bleus.
Crédit : Scoopdyga

Deuxièmes hier, les Français maintiennent le cap et sont quatrièmes au provisoire. Malheureusement, l’épreuve n’a pas commencé sous de meilleurs auspices avec un parcours à deux fautes de Pénélope Leprevost et Vancouver de Lanlore, qui ont failli sur l’entrée et la sortie du difficile triple. Pour autant, le bai est apparu très appliqué. À sa suite, Nicolas Delmotte est passé à un cheveu du score parfait… Montant à la perfection, le Nordiste a péché sur la fichue sortie du triple aux rênes d’un Urvoso du Roch bondissant. Honorable performance pour l’alezan, qui a relevé ce premier défi haut la main malgré sa faible expérience. À ceci se sont ajoutés deux malheureuses fautes de Kevin Staut et de l’imposant Calevo 2. Délicat à manier du fait de son manque de tonicité mais bourré de moyens, le bai brun a lourdement buté sur le mur et le vertical 8. Gageons que le leader des Bleus, que l’on sait toujours perfectionniste et dévoué à son équipe, parvienne à signer un beau sans-faute demain. Enfin, Alexis Deroubaix, qui reste pourtant le moins expérimenté du quatuor, a redonné du baume au cœur à ses coéquipiers en déroulant une somptueuse prestation avec un Timon d’Aure en pleine forme. Chapeau les artistes !
À ce stade, la France remporterait le troisième ticket olympique mis en jeu, la Belgique et la Grande-Bretagne étant devant. Mais tout peut encore changer demain ! Avec un total de 17,39 points, les Tricolores ne sont pas tant à l’abris des Italiens et des Irlandais, qui comptabilisent 26,74 et 30,36.

Les tops et flops

Les tops et flops - La Belgique signe une remontada incroyable, la France maintient le cap

En tête du championnat individuel hier, Peder Fredricson et H&M All In ont reculé aujourd'hui.
Crédit : Scoopdyga

LES TOPS
Que dire de Steve Guerdat et Albfuehren’s Bianca ? Le numéro un mondial et son impétueuse crack ont délivré un sans-faute stratosphérique à ses fans ce midi. Le multi médaillé est deuxième au provisoire, entre Ben Maher et Alexis Deroubaix.
On relèvera également la performance du discret Portugais Antonio Matos Almeida, qui a signé le premier score vierge de l’épreuve avec Volver de la Vigne.
 
LES FLOPS
Si leur présence dans les Flops sont à prendre à des pincettes, Peder Fredricson et H&M All In de Vinck ont écopé d’une faute qui pourrait leur coûter cher pour le classement individuel. Vainqueurs de la Chasse hier, les tenants du titre sont désormais huitièmes. En revanche, pour son compatriote Fredrik Jönsson, c’est un flop pur et dur, l’ancien complétiste ayant renversé quatre barres en fin de tour…
Pour la Suisse, les temps sont durs… Les Helvètes ont dû comptabiliser les dix-sept points de Niklaus Rutschi et Cardano CH après que Paul Estermann et Lord Pepzi en aient totalisé vingt.
 

À lire également...

Réagissez

  • TOF - le 23/08

    et nous une descentada. et l'entaineur se dit satisfait ??????????

  • arabebarbe - le 22/08

    La glorieuse incertitude du sport... ça met du piquant ! Mais, chère Equipe de France, on attend encore de beaux parcours haletants - et la qualification pour les JO !

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter