Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes champions des 4 ans

Farzack des Abbayes et Christophe Grangier
Crédit : Marc Verrier

Mercredi 04 septembre - 19h12 | Marc Verrier

Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes champions des 4 ans

A la Grande Semaine de Fontainebleau, le championnat des quatre ans 2019 a rendu son verdict ce mercredi et a sacré deux beaux champions : Freya d’Ambel et Farzack des Abbayes, qui mettent la grande Normandie à l’honneur.  

 - Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes champions des 4 ans

Freya des Abbayes et Faustine Laferrerie
Crédit : Marc Verrier

Pour cette finale sur le Grand Parquet, quatre-vingt-cinq femelles et quatre-vingt-dix-sept mâles et hongres étaient qualifiés. Chez les juments, elles seront vingt-cinq à réussir le sans-faute sur le deuxième parcours, soit 29,4%. Les mâles seront un peu plus en réussite, avec trente-sept sans-faute, soit 38,1%.

Chez les femelles, les notes des juges donnent la victoire à la plaisante Freya d’Ambel, montée par Faustine Laferrerie. Sa dauphine est Fidji de Neptune (President x Robin II Z) sous la selle de François Marcais, alors que Fanatik Saint Clair (Toutim Saint Clair x Lieu de Rampan), montée par François Vintejoux , s’installe sur la troisième marche du podium. Deux autres jument obtiennent également la mention Elite : Fantasia du Bidou (Urano de Cartigny x Nirvana V) avec Eline Sery et Favorite des Aulnes (Canturo*Bois Margot x Beguin de Moens) montée par Alexa Hinard Dufour.

Fille de Padock du Plessis et Balkis dAmbel par Cardero*Champs Elysées, la championne est née chez Anne-Marie Cantournet, installée dans l’Eure et qui élève à petite échelle : « Je fais de l’élevage pour mon plaisir. J’ai fait naître ma première jument il y a douze ans et, au total, j’ai eu sept poulains, avec un bon taux de réussite, puisque six ont tourné et que la moins bien indicée a obtenu 115. Il y a notamment eu Vicomte d’Ambel (Hornet Rose), qui a été indicé 143 et exporté au Liban en fin d’année de sept ans. », explique Anne-Marie Cantournet, qui va sûrement devoir se résoudre à voir partir sa championne : « Freya est en cours de commercialisation et doit encore passer la visite vétérinaire. Ce n’est pas forcément elle que j’avais envie de vendre en premier, mais on ne choisit pas toujours. »

Pour Faustine Laferrerie, sa cavalière, qui a piloté la jument tout en finesse, l’entente a été immédiate avec Freya : « C’est une jument que je monte depuis le début de la saison et pour laquelle j’ai eu directement un coup de foudre, car elle est très facile. Elle a un super mental, est très respectueuse et a vraiment le sens de l’obstacle, donc c’est un plaisir de la monter et je pense que ce sera une bonne jument dans l’avenir. »
 

Farzack des Abbayes fait sensation

Farzack des Abbayes fait sensation - Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes champions des 4 ans

Farzack des Abbayes et Christophe Grangier
Crédit : Marc Verrier

C’est Farzack des Abbayes qui a obtenu le titre de champion chez les mâles et hongres, en survolant cette finale avec classe sous la selle de Christophe Grangier. Il devance deux autres chevaux normands, Falco de Tatihou (Ogrion des Champs x Modesto) monté par Manon Geismar Bonnemains et Fighter Semilly (Bisquet Balou C vd Mispelaere x Le Tot de Semilly) sous la selle d’Alexis Gourdin. Obtiennent également la mention Elite French Touch’s Dream (For Pleasure x Marlou des Etisses) avec Virginie Lefèbvre et Fairplay de Layme (Eldorado de Hus x Fastourel du Cap) associé à Arnaud Lemoine.

Né chez Jean-Yves Gardin dans la Manche, Farzack des Abbayes est un fils de Montender et Palme du Landey par Flipper d’Elle. Il est frère utérin des deux propres frères, Urtimack des Abbayes (L’Arc de Triomphe) ISO 153 et Valmack des Abbayes ISO 145.

Christophe Grangier, son cavalier, qui fête son premier titre de champion après avoir été plusieurs fois deuxième, ne tarit pas d’éloges sur ce cheval qu’il juge hors-normes et qui est l’objet de nombreuses convoitises, surtout de la part d’acheteurs étrangers : « Farzack est arrivé chez moi en février, j’ai fait quelques petits sauts et j’ai tout de suite senti qu’il avait un truc en plus et n’était pas comme les autres. Il a des moyens énormes, beaucoup de respect sans être trouillard, une bonne technique, on est très bien dessus et en plus, il est beau, ce qui ne gâche rien. Il a le sens de la barre et est naturellement doué avec du sang et un bon équilibre. C’est quasiment le cheval idéal et on aimerait en avoir plus comme lui dans les écuries. »

Dans la catégorie ASB, des autres stud-books que Selle Français et Anglo-Arabes, vingt chevaux étaient finalistes et on compte onze doubles sans-faute qui obtiennent le Label SHF. Le vainqueur est Chaplin (HOLST,Casall x Carvallo) monté par Frederico Fonseca. Il devance Premier vd Donkhoeve (BWP, Jamal vd Heffinck x Bamako de Muze) avec Nicolas Tison et Course Pours’Huit Z (ZANG, Con Air x Pageno) associé à Romain Jeanclos, qui se partagent la deuxième place ex aequo.

Résultats complets, CLIQUER ICI
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter