Mardi 14 janvier - 10h00 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Serge Lecomte : “Un bon résultat global qui nous permet de partir à Tokyo avec un maximum de cartes à jouer”

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Il y a quelques jours, la Fédération française d’équitation a officialisé que la France était qualifiée dans les trois disciplines olympiques pour les Jeux de Tokyo, qui se tiendront l’été prochain. Pour l’échéance majeure de l’année, six autres nations seulement ont réussi la même performance, à savoir l’Australie, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Irlande, la Suède, les États-Unis ainsi que le Japon, qualifié d’office. À la suite de cette annonce, voici le mot de Serge Lecomte, président de la Fédération française d’équitation (FFE) : 
“La France fait partie du club des six nations du top olympique mondial à Rio en 2016 et pour Tokyo en 2020. C’est un résultat collectif qui montre la solidité du vivier de performers français et le bien-fondé du travail de notre Fédération pour élever en permanence le niveau des équipes de France.
Nous avons de très bons chevaux et de très bons cavaliers qui sont capables de les amener au plus haut niveau avec le soutien de leurs propriétaires et le concours des meilleurs techniciens.
La France détient la première place mondiale par le nombre de cavaliers et de chevaux concourant en épreuves FEI.
Nous avons le meilleur plateau mondial de concours internationaux avec des épreuves du plus haut niveau, des étapes et des finales Coupe du monde et des championnats d’Europe et du monde.
Bravo aux enseignants qui ont formé nos cavaliers et à tous les acteurs du haut niveau, cavaliers, propriétaires, éleveurs, officiels de compétition, staff technique, organisateurs pour ce premier bon résultat global qui nous permet de partir à Tokyo avec un maximum de cartes à jouer”. 

Serge Lecomte a également réagi à la qualification de l'équipe de France de dressage pour les Jeux olympiques de Tokyo : 
“C’est le résultat d’années de travail pour élever le niveau technique de nos meilleurs performers en dressage. La qualification de la France par équipes montre le bien-fondé des décisions prises. Il fallait repartir sur de nouvelles bases pour dynamiser le dressage français. Les cavaliers et les propriétaires ont su répondre présent. Il faut continuer pour viser les médailles”. 

J'aime 168

Réagissez